LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA RÉGION DES GRANDS LACS SE RÉUNISSENT POUR DISCUTER DE NOUVELLES INITIATIVES VISANT À RÉPRIMER LES GROUPES ARMÉS DANS LA RÉGION

24 déc 2018

LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA RÉGION DES GRANDS LACS SE RÉUNISSENT POUR DISCUTER DE NOUVELLES INITIATIVES VISANT À RÉPRIMER LES GROUPES ARMÉS DANS LA RÉGION

23 novembre 2018

LES PRINCIPAUX ACTEURS DE LA RÉGION DES GRANDS LACS SE RÉUNISSENT POUR DISCUTER DE NOUVELLES INITIATIVES VISANT À RÉPRIMER LES GROUPES ARMÉS DANS LA RÉGION
- ENTEBBE (OUGANDA), 20 NOVEMBRE 2018 - REPRÉSENTANTS DE L’ONU, DE L’UNION AFRICAINE, DE LA CIRGL ET DE LA SADC

Les principaux acteurs de la région des Grands Lacs se réunissent pour discuter de nouvelles initiatives visant à réprimer les groupes armés dans la région

Entebbe (Ouganda), le 20 novembre 2018 - Des représentants de l’Organisation des Nations Unies (ONU), de l’Union africaine, de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), ainsi que des hauts responsables de l’Ouganda, de la République démocratique du Congo (RDC) et du Burundi se sont réunis le 20 novembre 2018 à Entebbe pour examiner et arrêter des mesures concrètes visant à faire face à la menace que représentent les groupes armés illégaux, souvent désignés « forces négatives », dans la région des Grands Lacs, en particulier dans l’est de la RDC.

Cette réunion fait suite au sommet tenu par les chefs d’État et de gouvernement à l’occasion de la neuvième Réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, qui a eu lieu à Kampala (Ouganda) le 8 octobre 2018. À ce sommet, les chefs d’État et les partenaires régionaux (ONU, Union africaine, CIRGL et SADC) ont recommandé que de nouvelles initiatives soient adoptées pour lutter efficacement contre la menace des forces négatives dans la région. Ces efforts doivent être dirigés par le Président ougandais, Yoweri Museveni, qui préside désormais la CIRGL.

Les participants à la réunion tenue ce jour ont examiné les possibilités de mettre en œuvre des initiatives de développement afin de remédier aux causes structurelles de l’instabilité dans la région des Grands Lacs et ont proposé des mesures concrètes destinées à renforcer la coopération et le partenariat entre les pays de la région concernés (Ouganda, RDC, Rwanda et Burundi) afin d’atténuer sensiblement la menace que présentent les groupes armés dans la région.