DES EXPERTS DES GRANDS LACS SE RÉUNISSENT À NAIROBI POUR DISCUTER DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SITUATION POLITIQUE DANS LA RÉGION

5 fév 2019

DES EXPERTS DES GRANDS LACS SE RÉUNISSENT À NAIROBI POUR DISCUTER DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SITUATION POLITIQUE DANS LA RÉGION

Des experts des Grands Lacs se réunissent à Nairobi pour discuter de la sécurité et de la situation politique dans la région

Nairobi, le 25 janvier 2019 – Le Comité d’appui technique de l’Accord‑cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région a tenu sa vingt‑troisième réunion les 24 et 25 janvier 2019 à Nairobi. Les participants ont fait le point sur la mise en œuvre des décisions adoptées à la neuvième Réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi, tenue le 8 octobre 2018 à Kampala (Ouganda). Coprésidée par Saïd Djinnit, Envoyé spécial de l’ONU pour la région des Grands Lacs, et Basile Ikouébé, Représentant spécial de l’Union africaine pour la région des Grands Lacs, la réunion a rassemblé des représentants des pays signataires de l’Accord‑cadre ainsi que des fonctionnaires de haut rang de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) et de la Mission de l’ONU pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Après avoir pris note des récents développements politiques dans la région, y compris les élections en République démocratique du Congo (RDC) et le lancement du dialogue en République centrafricaine dans le cadre de l’Initiative africaine à Khartoum, les participants ont examiné les points suivants : les moyens de faire face à la menace posée par les groupes armés illégaux ; le rapatriement des ex‑combattants ; les processus politiques et les dialogues ; la promotion de l’intégration économique dans la région. Ils se sont également penchés sur le rapport d’activité de l’Accord‑cadre qui sera soumis au prochain sommet des chefs d’État. Enfin, ils ont entendu un exposé sur la situation des enfants touchés par les conflits armés présenté par Virginia Gamba, Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé.

Le Comité d’appui technique se réunit quatre fois par an pour faire le point et formuler à l’intention des chefs d’État des recommandations visant à promouvoir les principaux objectifs inscrits dans l’Accord‑cadre : neutralisation des groupes armés dans l’est de la RDC ; lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles ; lutte contre l’impunité judiciaire et promotion de la coopération judiciaire ; recherche de solutions durables pour les réfugiés et les personnes déplacées ; appui à l’autonomisation des femmes et des jeunes ; promotion de l’intégration régionale, du développement économique et de la gouvernance.

Le Mécanisme régional de suivi est le principal organe de contrôle de l’Accord‑cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région. Il se réunit une fois par an au niveau des chefs d’État et de gouvernement pour dresser le bilan des progrès accomplis dans la mise en œuvre de l’Accord‑cadre sur la base des recommandations du Comité d’appui technique.

Le Comité d’appui technique a décidé de tenir sa vingt‑quatrième réunion en mai en Ouganda et sa vingt‑cinquième réunion en septembre en RDC.